Le comparateur de forfaits pour votre téléphone portable

Les différentes connexions internet pour les forfaits mobiles

Si vous regardez bien votre smartphone, tout en haut de l’écran vous remarquerez des sigles. Ces sigles sont assez nombreux (2G, GPRS, EDGE, 3G, 4G, 4G+, H+) et il peut être difficile de savoir exactement ce qu’ils représentent. Concrètement, ils indiquent la qualité de vos communications mais aussi la vitesse de connexion à l’internet mobile. Mais quels sont les différences entre tous ces sigles exactement ?

2G

La 2G est le tout premier réseau mobile sorti en France. C’est grâce à lui que les français ont pu découvrir l’internet mobile. Aujourd’hui, ce réseau est remplacé par la 3G et la 4G. Toutefois, la 2G étant étendue à 99 % du territoire, vous basculez automatiquement dessus quand vous êtes dans un endroit où la 3G ou la 4G ne passe pas.

GPRS

Le réseau GPRS est aussi connu sous le nom de 2,5G. Il a servi aux français à passer de la 2G à la 3G.

EDGE

Le réseau EDGE est similaire au GPRS et a aussi servi de transition entre la 2G et la 3G, toutefois, la connexion EDGE offre un débit de 248 Kbps alors que celle GPRS n’en proposait que 64 Kbps.

3G

La 3G représente la troisième génération de réseau mobile (G pour Génération). Ce réseau est aussi le plus connu car ce fut une véritable révolution. Sortie en même temps que les premiers smartphones, la 3G permet de surfer sur internet, de regarder des vidéos… Le tout avec un débit de 1,9 Mb/s, ce qui est 5 fois supérieur à la deuxième génération.

H+

Le sigle H+ représente le réseau qui a permis la transition entre la 3G et la 4G. Le débit est de 42 Mb/s, toutefois, le territoire entier n’est pas couvert.

4G

La 4G est l’évolution du réseau 3G et permet d’avoir un débit encore plus élevé puisqu’il est de 150 Mb/s, la différence est quand même impressionnante.

4G+

La 4G+ est tout simplement l’évolution de la connexion 4G et permet d’avoir un très haut débit de 1 Gigabits/seconde. Par contre, comme il s’agit d’un réseau assez récent, toutes les villes françaises ne sont pas encore couvertes.